crédit-chomage

Peut-on avoir un crédit en étant au chômage ?

Le chômage, surtout s’il est soudain et inattendu, peut bouleverser votre style de vie en suspendant vos projets et vos objectifs. Vous devez alors essayer de retrouver un autre chemin vers l’emploi et la sécurité financière. Mais la question qui se pose c’est : s’il est toujours possible de demander un crédit en étant chômeur ? La réponse : oui. Le chômage n’a pas d’effet direct sur vos cotes de crédit. De plus, la réduction du revenu et le stress financier qui accompagnent souvent le chômage peuvent avoir des répercussions indirectes sur besoin de prêt bancaire.

Le chômage ne doit pas affecter votre capacité de faire une demande de crédit

Votre rapport de crédit ne montre pas si vous êtes employé ou non. Il ne montre que les informations relatives au crédit et à la dette. Les conséquences du chômage ne pourront être reflétées dans votre dossier de crédit que si vous êtes incapable de payer vos dettes parce que vous êtes au chômage. Donc, à première vue, vous ne devrez pas avoir un quelconque problème d’obtenir un crédit même si vous êtes au chômage, à condition que vous payiez bien vos dettes.

Le fait que vous soyez actuellement au chômage ne fera pas partie de vos antécédents de crédit, pas plus que les demandes de chômage. Toutefois, les prêteurs demandent généralement des informations sur votre revenu et votre emploi lorsque vous demandez un crédit. C’est à ce moment-là que votre situation de chômeur pourrait jouer en votre défaveur. En tout cas, si votre ex-employeur pourrait certifier, d’une raison ou d’une autre, la raison de votre licenciement, si c’est le cas, et fournir à la banque la preuve que vous êtes une personne de confiance, vous pourriez avoir plus de chance dans votre crédit.

Chômage et la difficulté à gérer ses dettes

L’une des conséquences directes du chômage, c’est la difficulté à gérer ses dettes, ce qui peut entraîner indirectement une diminution de votre cote de crédit. En effet, même si vous recevez une indemnité de chômage, votre revenu diminue considérablement en cette période, ce qui signifie que vous disposez de moins d’argent pour payer vos factures, y compris le remboursement de prêt. Les paiements de dette en retard et manqués abaisseront vos scores de crédit plus sévèrement que tout autre facteur. Ce qui ne sera pas un bon point pour vous aux yeux de la banque.

Les problèmes d’équilibre budgétaire qui accompagnent le chômage peuvent engendrer des erreurs telles que des comptes chèques à découvert, pouvant entraîner à leur tour des frais et des pénalités qui épuisent encore plus les fonds disponibles.

Et même si vous conservez votre solvabilité en maintenant vos paiements en temps voulu et en évitant les soldes élevés sur vos cartes de crédit, le chômage peut réduire votre accès aux prêts et autres crédits. Vu que de nombreux prêteurs exigent des emprunteurs qu’ils fournissent une preuve d’emploi ou de revenu, en plus de présenter des antécédents de crédit satisfaisants et des cotes de crédit suffisantes.

Comment peut-on alors faire pour faciliter l’obtention de crédit en tant que chômeur ?

Si le chômeur rencontre beaucoup d’obstacles lors de sa demande de crédit, il lui est avant tout conseillé de ne pas être trop gourmand dans la somme demandée. Ne demander que le strict minimum peut être un atout. Présentez aussi le maximum de garantis possibles.

Entre autres, un chômeur est vivement invité à s’orienter vers les offres d’un micro-crédit, qui propose des conditions beaucoup plus alléchantes, en termes de crédit pas cher, et de conditions de remboursement. Ces genres d’organismes s’ouvrent à un public plus large, voire même les fichés bancaires.

Articles connexes